Articles

L’appel du chef

Fév 22 2013

 

Excellence,

 

Cher(e) ami(e),

 

Le COVID-19 est venu perturber nos vies et le fonctionnement normal de nos sociétés. Presque tous les pays et même que certains de nos amis sont touchés par cette épidémie. Le Burkina Faso est en contact avec le virus depuis le 12 mars 2020.  Depuis, les cas de contamination ne cessent de croitre. A ce jour beaucoup de villes du pays sont affectées. Koudougou la troisième ville du pays comme par miracle ne connaît encore aucune contamination.

 


La ville compte trois cent mille (300.000) habitants. Elle a une Université de quarante (40.000) mille étudiants. Koudougou est aussi seulement situé à 100 km de la capitale qui compte le plus grand nombre de personnes contaminées, d’où la nécessité de prendre toutes les dispositions pour la préserver de cette pandémie. La chefferie traditionnelle à travers SONGNAAM a déjà entrepris des séances de sensibilisation dans les différentes radios de la ville afin que la population de l’arrière-pays soit bien informée et suive les consignes édictées par les plus hautes autorités du pays.

 

Je viens ici par un appel au nom de cette population solliciter auprès de vous les éléments suivants qui peuvent aider la ville de Koudougou à se prémunir de ce virus :


·         Du matériel de toilette (savon, lave main, Gel-hydro alcoolique des masques de protection…)

 

·         Des combinaisons pour le personnel de santé

 

·         Des vivres pour les ménages fragiles (se nourrir devient de plus en plus difficile)

 

La Fondation RAYIMI vous sait gré de la réponse positive et de tout l’appui qu’il vous plaira d’apporter à la commune de Koudougou faisant suite à cet appel. Votre geste sera d’une grande utilité à toute la population de cette ville qui attend des jours meilleurs pour vous accueillir et vous manifester toute sa joie. Cher(e) ami(e),Nous restons à votre entière disposition pour respecter toutes vos procédures requises en la matière.

 

 

 

Naaba Saaga 1er de Issouka

 

 

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir