Articles

Exposition à Koudougou

Aoû 25 2018


Le procès du coup d’Etat manqué revisité au musée Rayimi d’Issouka. Le musée Rayimi de Issouka a rouvert ses portes aux visiteurs le samedi 13 juin 2020 avec une exposition des caricatures sur les coulisses du procès du coup d’Etat manqué de 2015 de Zoétaba Hamidou qui prend fin le 27 juin prochain

 

 

 

Des caricatures sur les ‘’accrochages’’ entre les différents acteurs du putsch manqué sont exposés au musée Rayimi jusqu’au 27 juin prochain. Ce sont des planches qui donnent à voir et à lire les piques des principaux acteurs de ce procès comme le président du tribunal, le général Diendéré, certains avocats et accusés et mêmes d’autres personnes comme l’ancien premier ministre Zida, l’Archevêque de Bobo Paul OUEDRAOGO et autres. Une exposition qui réjouit le chef d’Issouka Naaba Saaga 1er qui précise qu’un musée a beaucoup de formes de vie et des évènements pareilles contribuent à donner une vie au site. Ainsi, ils permettent aux visiteurs de découvrir de belles œuvres. ‘’ Ailleurs, il y a des expositions qui durent 3 mois. Ça anime le musée. Je suis heureux d’accueillir cet évènement à la faveur de la réouverture du site qui était fermé à cause de la COVID 19 pour que les gens d’ici et d’ailleurs pendant près de 3 semaines viennent revivre des images d’un évènement qui a marqué notre histoire’’, soutient Naaba Saaga 1er. Il a aussi invité les Koudougoulais et tous ceux qui seront de passage ou qui peuvent à passer apprécier les œuvres de Zoétaba au musée Rayimi.

  

 

 

Le Musée RAYIMI a été reconnu comme celui qui a été le plus visité au Burkina Faso en 2019 par le ministère de la culture avec plus de 8000 visiteurs. Alimata Sawadogo directrice générale des arts a salué la réouverture du musée car pour elle   les gens vont pouvoir revenir visiter à nouveau le musée. Ça permet au musée de se redynamiser. A propos de l’exposition, elle confie que c’est une très bonne chose car à travers cette exposition beaucoup de choses peuvent bien se comprendre. Ceux qui n’ont pas assisté au procès comprendront à travers ces caricatures qui décrivent vraiment les différences étapes du procès et ce qui s’est passé dans la salle. C’est une exposition qui doit intéresser la jeunesse qui doit savoir qu’un procès contre un putsch s’est déroulé au Burkina Faso et que la démocratie a permis que ce procès ait lieu’’. C’est une collaboration entre la RTB et Hamidou Zoétaba qui a permis à l’artiste de réaliser ces tableaux. La télévision nationale a sollicité l’artiste pour des illustrations des comptes rendus du déroulement du procès puisque les images étaient interdites dans la salle. ‘’Ce sont une trentaine de planche qui sont exposées jusqu’au 27 juin. Il y a eu des guéguerres que la presse ne raconte pas alors que je les expose dans mes tableaux.’’ Explique l’artiste. Zoétaba veut organiser une exposition avec 400 planches du procès l’an prochain et surtout éditer un livre avec les différents tableaux pour la postérité.

                                                                                                

 

 

Un grand panneau qui accueille tous les visiteurs porte cette note. Déconfinement pas égal à Relâchement. Naaba Saaga1er a expliqué aux visiteurs du jour que chacune et chacun en venant en ces lieux public doit absolument observer toutes les règles barrières édictées par le Gouvernement en vue d’éviter la propagation du COVID-19 qui demeure d’actualité dans le monde et particulièrement dans notre pays même si les tendances sont à la baisse.

 


                                                                                    Sabouna OUEDRAOGO

                                                                                                          Communication RAYIMI

 


 

 

 

 

 

Naaba Saaga1er de Issouka (Koudougou)

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir