Articles

La cours du chef

Déc 09 2012

La cours du chef est l'élément fondamental dans la vie cité d'Issouka. Il  est  matérialisée par un vaste domaine appelé Masmen dirigé par le chef actuel du nom de Naaba Saaga 1er.

Masmen comporte trois grandes parties dont

  • le Palais,
  • la place Naaba Boulgou
  • le musée Rayimi.

Le Palais du chef

C’est la première composante de Masmen. Il comporte trois pièces dont le couloir de la paix qui est un couloir voulu par le Naaba Saaga 1er pour apaiser les cœurs de tous ceux qui y entrent.

En plus de ce couloir, on y trouve la salle d’audiences. Une salle très traditionnelle dans laquelle le chef reçoit ses visiteurs et dans laquelle il ne communique que dans la langue de ses ancêtres.

Les paroles du chef sont interprétées pour ses hôtes.  La salle des rois est la dernière composante du palais de Issouka. Comme son nom l’indique, c’est une salle dans laquelle on trouve les photos des cinq rois du Burkina à savoir celles de Ouahigouya, de Tenkodogo, de Fada Ngourma, de Boussouma et de Ouagadougou.

Dans cette salle, le chef compte y mettre une photo du roi des peuhl qui est son parent à plaisanterie dans le but de perpétuer la tradition. Outre ces trois pièces, dans le palais, on y trouve un bureau et une bibliothèque.

La place Naaba Boulgou

C’est dans cette place que le chef célèbre avec ses sujets la fête traditionnelle appelée Nabasga qui se passe une fois dans l’année. Dans cet espace, y figurent les statuettes des grandes figures qui ont marqué la vie du chef : son grand père, sa grand-mère, son oncle, son père.

On y trouve également les statuettes de l’empereur des Mossé, du Naaba Baongo, du Lallé Naaba Sanem de Koudougou, du pharaon d’Egypte et du roi du Japon, Une façon pour le chef d’ouvrir son domaine au monde

Le Musée

Le musée est  dénommée Rayimi en langue mooré qui veut dire n’oublie pas, le musée de Masmen est un véritable lieu de ressourcement.

Avec, au début des objets iconographiques, le musée propose actuellement aux visiteurs des œuvres d’art, des collections anciennes et des outils de guerre pour leur permettre de comprendre la vie des ancêtres africains.

En plus de ces trois composantes du domaine, le chef, pour emmener les jeunes à aimer l’environnement, a construit un jardin dans lequel on trouve toutes sortes de plantes.