Présentation de la chefferie

 

Chez les Mossi, il y a deux types de chef :

  • Le chef traditionnel, celui qui possède le nam (pouvoir) et qui a en charge la gestion politique de la population. La succession est assurée par le lignage.
  • Le chef coutumier ou chef de terre. C’est lui le gardien des fétiches. C’est à lui qu’incombe de procéder aux rites coutumiers ainsi que d’ordonner les sorties des masques. La succession est gérontocratique. C’est avec Naaba Oubri que les chefs coutumiers ont été établis pour les sacrifices pour avoir de bonnes saisons, la paix et le bonheur pour le royaume.

L’arrivé des mossi dans la région de Koudougou remonte au XIVème siècle, et la création des chefferies traditionnelles à 1930. Cet écart dans le temps s’explique par la position géographique de Koudougou. A la limite du royaume mossi de Ouagadougou, proche du territoire Gouroussi, Koudougou a pendant longtemps été influencé par l’organisation sociale des Gourounsi.

Le chef traditionnel responsable de Koudougou, le Lallè Naaba, résidait dans son village à 70 kilomètres de la ville et avait sur cette dernière peu d’influence. C’est l’administration coloniale qui a déplacé le Lalléè Naaba de Siglé, la capitale du canton de Lallé, à Koudougou et fait nommer des chefs traditionnels dans les quartiers de la ville pour ses besoins officiels.

YAMEOGO, l’origine du nom.

Naaba Wubri, troisième Noogho Naaga et fondateur du royaume de Ouagadougou, eut un frère aîné du nom de Guigma. Ce dernier ne voulait pas de l’héritage de son père, Naaba Zoungrana. Il voulait édifier par lui-même un état qui lui soit propre et dont il serait le fondateur. En quittant le domaine familial il dit aux siens : “m na ti yãmba weoogo’’ (je vais aller occuper la brousse).

Comme Naaba Guigma des chasseurs de cette époque, tel Bassanga, quitte le village natal pour aller conquérir un territoire qu’ils vont ériger en chefferie. Ils prennent “yãmb weoogo’’ pour nom de guerre et leurs descendants en font leur Sondre (nom de famille).

Les chefs d’Issouka

  • Naaba Boulgo : 1930-1962
  • Naaba Siigri : 1965-1980
  • Naaba Baogo : 1983-2001
  • Naaba Saaga 1er : depuis 2005

 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir