L'histoire d'Issouka

Il était une fois, un chasseur du nom de Bassenga qui, après plusieurs années passées au Ghana, a décidé de découvrir des terres nouvelles. C’est ainsi qu’il prit la direction de la région sud du Burkina. Après plusieurs jours  et nuits de marche, il fut pris par la soif, la faim et la fatigue. Malgré ce handicap, il continua sa route puisqu’ayant l’espoir de trouver de quoi se désaltérer,  assouvir sa faim et se désaltérer.
Un espoir qui grandit lorsque Bassenga vit un animal aquatique (qui vit dans l’eau) appelé, le varan. Et il se dit ceci : « Si cet animal est là, c’est qu’il y a une mare d’eau dans les lieux ». C’est ainsi qu’il décida de suivre l’animal qui l’a conduisit jusqu’au rive de Boulkiemdé. Une rive dans laquelle il trouva effectivement de quoi se désaltérer. Se sentant mieux dans cet endroit, il décida de construire sa hutte et y rester  quelques temps.
Un jour, dans ses balades à la recherche de gibiers, il rencontra un autre chasseur non loin de la zone. Les deux hommes se disputèrent le terrain. Chacun disait à l’autre : «  J’ai été le premier ici ». Après plusieurs heures de disputes, ils eurent l’idée d’aller vérifier les huttes de tout un chacun pour voir lequel d’entre eux a été effectivement le premier sur les lieux.
 Après vérification donc, l’autre chasseur se rendit compte que Bassinga a été le premier à fouler le sol puisque sa hutte était plus ancienne que la sienne. Il décida de quitter la zone et aller un peu plus à l’est du quartier Issouka pour fonder l’un des quartiers fondateurs de la ville de Koudougou.
Bassinga, lui décida de s’installer définitivement dans les lieux qu’il a baptisé Issouka. Après Bassinga, un certain nombre de chef se sont succédé de fils en père jusqu’à Naaba Noulgou qui transmit le trône à Naba Sigri qui, à son tour, le transmit à son fils Naaba Saaga 1er, l’actuel chef.